Les aventures de Tintin : Le secret de la Licorne.

jeudi 10 novembre 2011 à 11:03
Histoire :
Parce qu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d’Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge. Avec l’aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés dans cette course au trésor à la recherche d’une épave engloutie qui semble receler la clé d’une immense fortune… et une redoutable malédiction. De la haute mer aux sables des déserts d’Afrique, Tintin et ses amis vont affronter mille obstacles, risquer leur vie, et prouver que quand on est prêt à prendre tous les risques, rien ne peut vous arrêter…

Mon Avis :
Fan depuis mes plus jeunes années, des aventures du jeune reporteur c'est donc avec appréhension que je me suis lancée dans "Les aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne" tout simplement parce qu'il allait être difficile de faire aussi bien que la BD ou encore de son adaptation fort fidèle et bien réalisée qui a suivit en dessin animé. Et pour cela au moins, je peux dire que le film s'en tire avec plus que les honneurs .. Toutefois car il y a tout de même un toutefois il est à noté que l'on s'éloigne tout de même largement de l'oeuvre originale pour le meilleur et peut-être pas pour le pire mais pour le moins bien tout de même.

Tout d'abord comme son nom ne l'indique pas forcément : "Les aventures de Tintin : Le secret de la Licorne" ne se résume pas au seul tome portant ce nom mais bien à Trois tomes différents avec pour la rencontre du Capitaine Haddock - "Coke en stock" et pour la partie concernant la chasse au trésor - "Le secret de la Licorne" et "Le trésor de Rackham le Rouge". Sauf que voilà afin de garder une cohérence narrative on perd clairement de la chronologie de l'oeuvre originale mais également de son histoire puisque ici le Capitaine est encore largement sous l'emprise de l'alcool lors de cette chasse qui lui tenait tant à coeur dans la version première et ses souvenirs ne sont plus que des remémorations sous l'emprise de l'alcool. D'autre part, on s'interroge sur l'apparition de la Castafiore (certes présente dans Coke en stock) alors que le Professeur Tournesol (présent dans "Le trésor de Rackham le Rouge") se voit mis de coté avec toute cette partie de l'histoire ce qui revient à garder le début et la toute fin de ce volume - Chose qui a mon sens me paraît étrange.

Après effectivement les scènes de combats afin de rendre le film plus dynamique - tel que le combat de bateaux ou encore celui des grues de chantier sont magistralement orchestrées et réalisés. Et fort heureusement l'humour de la saga perce tout au long du film parmi les clins d'oeil que l'on découvre avec plaisir tout au long du film dans les coupures de presses accrochées au mur de l'appartement de Tintin : L'oreille cassée, Le sceptre d'Ottokar, ... ou encore les boites de conserve que l'on croise au cours de l'aventure qui ne peuvent qu'immanquablement nous faire penser au "Crabe aux pinces d'or". Donc un bon film dans l'ensemble certes peut-être pas à meilleur que les adaptations en dessin animé mais qui a le mérité d'être divertissant malgré quelques passages un peu lents qui risquent de faire décrocher le plus jeune des publics et qui espérons le - sera suivit par des nouvelles aventures encore meilleures dans les deux suites attendues.

Ma Note : 7/10.

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Lecture...

mercredi 1 juin 2011 à 12:20
Après de longues hésitations - qu'allais-je mettre dans ces pages si je n'avais plus la possibilité, voir la facilité d'y parler lecture - je me suis finalement décidée à ouvrir le "Le panier de lecture de la Marmotte"

Celui-ci permettant plus de facilité afin de retrouver un titre et également effectuer une recherche qu'elle soit par nom d'auteur - par thème ou encore tout simplement par nom de l'ouvrage.
Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler

vendredi 20 mai 2011 à 19:39
Auteur : Luis Sepúlveda

Histoire :
Une mouette mazoutée atterrit sur un balcon et, avant de mourir, confie l'œuf qu'elle vient de pondre à Zorbas, le chat de la maison. Il lui fait la promesse solennelle de protéger Afortunada, le poussin orphelin, et de lui apprendre à voler... Plutôt embarrassé par cette mission insolite, le matou va s'en acquitter avec l'aide des autres chats du port. Un ouvrage attachant, mêlant tendresse et humour, et qui, en quatre ans, est déjà devenu un classique : d'ailleurs, on vient d'en tirer un dessin animé.

Mon Avis :
Pour tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant et tous ceux qui ont envie de ne pas se prendre la tête en lisant une belle histoire touchante et émouvante où les animaux nous montrent que l'être humain a encore beaucoup de choses à apprendre d'eux ;) Seul défaut, un livre qui mérite d'avantage d'être emprunter à la bibliothèque qu'à être acheté car sa lecture est rapide - mais un livre à partager avec les plus jeunes.

Ma Note : 7/10.

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Duma Key

vendredi 20 mai 2011 à 19:22
Auteur : Stephen King.

Histoire :
Le héros est un entrepreneur en construction dans la cinquantaine nommé Edgar Freemantle. Au cours d'une inspection de routine, il se fait écraser dans sa voiture par une grue. Edgar perd son bras droit et subit des dommages au cerveau : il devient partiellement amnésique et aphasique. Les crises de rage qu'il pique lors de sa convalescence terrorisent sa femme tant et si bien qu'elle le quitte. Edgar pense au suicide, mais son psychiatre lui suggère de changer de décor et de reprendre une activité qui l'a déjà intéressé autrefois, la peinture. Edgar s'installe donc à Duma Key, une île floridienne presque déserte, où il se lie d'amitié avec un ancien avocat (Wireman) et la dame âgée atteinte d'Alzheimer dont il s'occupe (Elizabeth Eastlake). Edgar se met à dessiner et à peindre avec une passion dévorante. Ses scènes sont de plus en plus inquiétantes et ont des répercussions dans le monde réel. La maison rose qu'il a louée pourrait amplifier cette connexion avec le paranormal. Plus étrange encore, l'enfance terrifiante de Mme Eastlake émerge et vient le hanter. Puis l'histoire sombre dans l'horreur quand la dame rouge se réveille et amène son navire des morts près de l'île.

Mon Avis :
"Duma Key", de toutes les histoires que Stephen King est allées pêcher à la mare aux mots où nous descendons tous pour boire et parfois nager - "Duma Key" fait à n'en pas douter partie de mes préférées. Car ce livre parle intimement à tous ceux qui ont eu le courage et l'audace d'affronter le trouble d'une page blanche, la solitude d'un cahier de partition vide ou encore l'immensité d'une toile vierge. Elle nous chuchote toutes ces choses - toute l'ivresse et parfois même la folie qu'est le processus de création quand cette dernière vient à dépasser son propre maître et créateur. Une histoire touchante, terriblement humaine où chaque personnage nous est cher et où les dangers sont nombreux. Un livre que je recommande chaudement à tous les courageux qui bravent la folie pour nous faire voyager qu'ils vivent de leur art ou non, et également à tous les autres.

Ma Note : 10/10.

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

L'histoire de Lisey

vendredi 20 mai 2011 à 15:49
Auteurs : Stephen King.

Histoire :
Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. A sa mort, désemparée, Lisey s'immerge dans les papiers laissés par Scott, s'enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu'il fréquentait...

"Histoire de Lisey" est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, bouleversante, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l'amour. Un chef d'oeuvre.

"Une méditation audacieuse sur le processus créatif, un recoupement remarquable des différentes veines du talent de King : sensibilité des essais auto-biographiques, profondeur de l'analyse, suspense des nouvelles, et terreur psychologique des romans." The Washington Post.

Mon Avis :
Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de King - pas que le sujet soit épuisé, puisqu'il me reste encore de nombreux ouvrages sur mon étagère parmi tous les autres que je n'ai pas encore eu le temps, le cœur ou l'envie de lire pour l'heure - mais certainement par peur d'être déçue comme je l'ai progressivement été avec d'autres. Or ce premier retour aux sources se fait en demi teinte - sans doute parce que l'Histoire de Lisey se décompose à mes yeux en deux histoires. Et que la première ; sa véritable histoire celle qui a mon sens est le fil conducteur, la tram dominante, la véritablement raison d'ouvrir le livre, n'avait nullement besoin de la seconde et que quelque part cette dernière nous gâche un peu le plaisir. Le plaisir de plonger au cœur de cette magie effrayante qu'est "le couple" mais également le monde de l'écriture. Alors certes, je vous accorde que la tension vient en partie de cette seconde histoire mais à mes yeux, l'histoire de Lisey la vraie, celle que son défunt mari est allée puisé à la mare où nous allons tous, se suffisait largement à elle-seule pour nous faire faire un étrange, effrayant et envoûtant voyage.

Ma Note : 8/10.

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Le Symbole perdu

vendredi 20 mai 2011 à 12:15
Auteur : Dan Brown.

Histoire :
Après les secrets du Vatican et de la pyramide du Louvre, Dan Brown, l’auteur du Da Vinci Code, nous dévoile la face cachée de Washington et les mystères du Capitole. Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d’urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut-grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d’une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie. Une aventure où s’affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

Mon Avis :
Nous les passionnés de mystères, les curieux qui ne sont jamais rassasiés de découvertes et de connaissances - nous avons tous un ; voir pour être franche même plusieurs sujets "Symbole". Ce genre de sujet qui nous démange, qui nous titille, qui nous intrigue d'une manière déraisonnable pour mille et une raisons dans certains cas et pour une aucune dans d'autres. Or pour moi justement la Franc-Maçonnerie en fait partie. Alors imaginez ma joie en découvrant ce livre, moi qui après de longues hésitations m'était plongée avec passion dans la lecture du "Da Vinci Code" - livre qui répondait par son énigme et ses secrets à tous mes pêches mignons de curieuse. Je ne saurais vraiment vous dire à quoi je m'attendais... Par contre je peux vous dire une chose : je ne l'ai pas totalement trouvé avec ce livre.

Alors oui effectivement l'enquête est palpitante... Les énigmes sont à la mesure de nos attentes... Quitter ses pages est un supplice tant chaque chapitre s'enchaînent d'une manière démoniaque en nous poussant sadiquement à devoir lire la page suivante pour enfin savoir... Mais pour le reste, je reste là assise sur le bord de ma mare sans savoir que penser. Suis-je déçue ? Certes non, j'ai dévoré chaque page jusqu'à la quasi fin... Et c'est là qu'effectivement oui, déçue peut-être un peu finalement. Car si l'histoire est géniale - la fin me laisse sur ma faim et je regrette que le voyage tant attendu au coeur de ce sujet qui me tient tant à coeur n'est finalement été qu'une phrase "pour attirer" le curieux plus qu'une réelle exploration digne de ce nom. Donc un livre à lire pour son énigme mais certainement pas pour d'avantage et c'est en cela que j'attends bien d'avantage.

Ma Note : 7/10.

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Elle s'appelait Sarah

vendredi 20 mai 2011 à 11:44
Auteur : Tatiana de Rosnay.

Histoire :
Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible. Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais. Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation. Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

Ce livre a obtenu le prix Chronos 2008, catégorie Lycéens, vingt ans et plus.

Mon Avis :
Un livre bouleversant qui nous transporte dans l'une des périodes les plus sombres de l'histoire pour y puiser le pardon et également les quelques rayons d'espoir qui ont su survivre à toute cette horreur et cette souffrance. Peut-être pas un livre à mettre dans toutes les mains - puisque très dur mais un livre mémoire qui vous marque à jamais car jamais il ne faudra oublier ! De ce fait impossible de lui mettre une note car il serait malvenu de noter l'horreur...

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Lego : Harry Potter année 1 à 4.

lundi 17 janvier 2011 à 19:10
Histoire :
Ce premier volet - du moins, j'espère que Lego en sortira un autre lors de la sortie en salle, du deuxième volet des dernières aventures de notre cher sorcier - concerne donc les 4 premières années de Poudlard. Ainsi tandis que nous apprenons les premières ficelles de prise en main, Harry Potter découvre son univers et nous le redécouvrons en même temps que lui. Puis de sort en sort, l'aventure nous conduit jusqu'à la Coupe de feu en passant par la Chambre des secrets sans oublier la rencontre avec le prisonnier d'Azkaban.

Mon Avis :
Par où commence le déluge de compliments qui va suivre ? La prise en main tout comme pour les précédents jeux Lego est d'une facilité et d'une rapidité quasi instinctive. C'est simple, j'y arrive et pourtant je fais sans nul doute partie de ceux qui ont pris le plus de temps à tomber sous le charme de la PS3 en l'ayant à la maison et donc à portée de manette. Les graphismes pour leur part peuvent parfaitement rivaliser et battre à leur façon ceux présent sur les autres jeux Harry Potter que l'on peut trouver sur la Wii, il n'y a encore fois aucune fausse note. Le mode coopération comme pour tous les précédents titres de la gamme Lego n'a d'ailleurs ici plus besoin de faire les preuves de son efficacité. Et en ce qui concerne le reste : Prestation irréprochable !

Ainsi les bugs présents dans Indiana Jones 2 (voir message précédent) ont tous disparu de cet opus - on note ainsi qu'il n'est plus besoin de rebooté sa console comme c'était le cas, ce qui nous évite de perdre un niveau. D'autre part pour les plus collectionneurs d'entre nous, il est à noter la différence de stratégie entre les deux titres présentés ici qui donne un bien joli et plaisant second souffle à l'aventure et en augmente considérablement la durée de vie. Puisqu'il vous faudra débloquer certains personnages bien précis afin de pouvoir finir tous les niveaux à 100% et ainsi obtenir votre ultime trophée.

De même la possibilité de pouvoir se promener sur le chemin de traverse (lieu où vous pourrez débloquer vos cadeaux trouvés dans le château ainis qu'acheter de nouveaux personnages jouables) conforte l'immersion dans l'univers magique car bien plus qu'un simple chemin avec quelques boutiques, il vous propose de nombreuses aventures. Je noterais à titre d'exemple, l'allée des Embrumes et la boutique "Barjow et Beurk" dans laquelle vous attendra une surprise quand vous aurez réussi à trouver les nombreuses briques dorées ou également les 10 niveaux bonus dans les profondeurs de Gringotts, la banque des sorciers.

Alors bien entendu, le charme opérera d'autant plus si tout comme moi vous êtes fan mais franchement bien qu'il vous sera sans doute plus difficile de comprendre les clins d'œils venant jalonner l'œuvre, le jeu peut également parfaitement convenir à toute personne aimant les jeux d'aventures dans un univers à la fois riche en énigmes (casses tête et puzzle) qu'en magie (vous apprendrez tout de même plus de 16 sorts ce qui est bien d'avantage que lors des 4 même années sur une autre version bien plus connues du monde de Harry Potter). Et en ce qui concerne la question "Sauront-ils faire encore mieux ?" je vous répondrais que "J'espère qu'en juillet de cette année nous aurons une réponse ^^" Sur quoi je vous souhaite de longues heures de jeu ;)

Prochainement Indiana Jones 1 et Star Wars :)

Jaquette de Lego HP année 1 à 4
Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Lego : Indiana Jones 2

dimanche 9 janvier 2011 à 18:31
screenshot

Histoire :
Cette deuxième édition (la première que je teste concernant Indiana et le deuxième concernant Lego puisque j'ai fini Harry Potter que je vous présenterais ultérieurement) comprend en plus des trois premiers films comme son prédécesseur le 4ème volet des aventures de votre cher chasseur de reliques : Le crâne de cristal qui se décline à lui seul en trois parties. Beaucoup de positifs à noter mais gardons donc le positif pour la fin en nous tournant pour commencer sur les points sombres de cette deuxième édition (pour ma part, je n'infirmerais ni ne confirmerais si ce dernier est meilleur ou non comparé à l'ancien puisque je ne l'ai pas encore). Donc ^^

Mon Avis :
Négatif : En fait il se résume à mes yeux à deux choses : De nombreux bugs regrettable où la PS se plante en fin de partie et bien entendu Le mode construction. Oui, je sais - rien ne m'oblige à devoir décrocher tous les trophées bla bla bla m'enfin zut quand on achète un jeu c'est également pour le faire à 100% et là franchement bonjour la chiantitude ! On respire - on reprend - et on rame à 95% juste parce qu'on arrive plus à trouver ce qu'on n'a pas encore acheter dans le monde constructeur qui au demeurant vous semblez à la base le plus simple et qui au final vous lasse - vous agace voir vous rend totalement chèvre '-_-

Donc pour tous ceux qui n'ont pas encore acheté le jeu ou qui rame encore en maudissant le crétin qui s'est dit que ça serait trop le fun d'acheter les accessoires voici quelques conseils utiles :
- Attendre la toute fin du jeu pour s'attaquer à ce monde.
- Commencer par le didacticiel afin de débloquer chacun des constructeurs du jeux.
- Une fois toutes les histoires et les constructeurs débloquer faire dans l'ordre aventure 1 : Extérieur puis intérieur (ou l'inverse faut pas être trop rigide non plus :p ).
- Ne pas oublier de bien changer de constructeur pour chaque extérieur ou intérieur (et le faire pour tous hein ça me semble logique quand on est vicieux on l'est jusqu'au bout et là ça se confirme).
- Attention un article à acheter peut en cacher un autre faire attention de ne pas en louper en prenant son temps.
- Ne pas oublier les monde Bonus que vous avez logiquement débloqué en trouvant les 10 coffres d'or de chacun des mondes (à savoir les trois films et le trois volets du 4ème).

Sinon le positif et il y en a bien d'avantage : bien que sous forme de scénette, l'ambiance et les personnages sont au rendez vous ! On se souvient de certaines répliques cultes de la saga et ça fait un bien fou. Les énigmes sont intéressantes et le mode "rapide" permet de se creuser la tête pour essayer de prendre le personnage qui va nous faire gagner un temps fou afin d'obtenir sa récompense et ainsi atteindre le "Graal" :) On se plait également à découvrir des mondes étendus et à trouver le passage qui va nous conduire à une scène bonus (bien que la chasse au personnage puisse parfois agacer :p ) franchement de très longues heures de jeux à partager puisqu'ici aussi le mode coopératif est un régal avec l'avantage de l'écran qui se sépare en deux afin que chacun puisse progresser et partir dans sa propre direction ^^

Note : 8/10 à cause du monde constructeur.

Lego Indiana Jones 2 Jaquette
Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Castlevania : Lords of Shadow

vendredi 15 octobre 2010 à 16:15


Jeux sur PS3
Note : 7/10.

Mon Avis :
Parce que l'expression "Mieux vaut tard que jamais" ne se conjugue chez moi que rarement au singulier après avoir testé mon premier Lara voici mon premier Castlevania en version PS3 - histoire de compliquer la chose moi qui préfère très nettement les jeux pc avec mon grand ami de toujours "Monsieur Clavier" qui pourtant à plus de touches que la manette :p Alors que dire ?

Atmosphère rien à redire justement, dès les premiers minutes on est dedans et on fonce - fonce - fonce... On fonce un peu trop j'irais même jusqu'à dire '-_- Explorer sans carte ça tient parfois du jeu de piste et contrairement à l'adage qui dit qu'un aventurier ne va jamais tout droit vous vous retrouvez facilement à la fin d'un niveau à vous dire "merde merde y avait ça a trouver mais O.O'" bah oui le chemin à gauche tu l'avais pas pris et plus jamais tu n'as pu le prendre surtout dans le marécage de début où franchement y a rien qui ressemble plus à une flaque puante qu'une autre flaque puante '-_-

Après il faut reconnaitre que là aussi pour les amateurs de défis, il y a de quoi faire surtout quand on a la collectionnite des trophées comme moi ^^ Débloquer toutes les techniques de combat prend soudain autant de charme que débloquer toutes les armes et artefacts du jeu précédent. Toutefois refaire un niveau après l'avoir réussi une première fois prend soudain un tout nouveau niveau de difficulté à savoir que les explications sont zappées et il faut alors se souvenirs exactement de la manip à faire pour arriver à s'en sortir ce qui est notablement jouable quand on se refait le niveau immédiatement mais qui risque de devenir plus compliqué quand on n'a pas touché le jeu depuis un bout de temps... Sinon petit défaut également à signaler la longueur de certains combats qui rend la chose parfois un peu pénible genre on a l'impression de l'attaquer à 1 pt de vie par coup et pour ma patience c'est dur '-_- très dur '-_-

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Lara Croft and the Guardian of light

vendredi 15 octobre 2010 à 15:52


Jeux sur PS3
Note : 8/10.

Mon Avis :
Que dire de cet opus téléchargeable sur le Playstation Network pour la modique somme de presque 13€ ? Et bien pour ma part, honte sur moi je sais, c'est mon premier jeu avec Lara Croft et je suis agréablement surprise. La prise en main se fait facilement et est réellement agréable. C'est, j'irais même jusqu'à dire, "intuitif" contrairement à beaucoup de jeux sur PS3 où on a le sentiment que la personne qui a pensé au principe avait une dizaine de mains. Genre Triangle Triangle puis R2 & L1 avec mouvement dans la direction voulu pour esquiver '-_- Lourd !!! Genre le truc où si on a pas de patience, on en vient à devenir chèvre et hurler sous la lune au bout de quelques minutes à ne plus regarder l'écran tant il faut regarder la manette. Bref cela vient sans doute également du fait que je ne fais pas "partie" de la génération console - des ces gens qui ont toujours eu une console à la maison et qui savaient avant même de marcher, sauter de passerelles en passerelles sans se payer la honte de mourir tous les deux sauts '-_- Quoiqu'il en soit ce jeu est vraiment agréable !!

Déjà parce qu'il y a du défis : trois niveaux de difficultés mais surtout "des défis" genre ramasser les 10 cranes rouges - vous savez ce truc où vous refaites 20 fois le niveau pour ce ##@'"#@ de dernier crane à la #@'"'~ qu'il était planqué derrière un pilier et qu'en prime maso que vous êtes, vous en demandé ^^ Ou alors le coup du "Trou en un" mettre la balle que vous avez décroché à coup de bombe dans l'emplacement dès la première fois. Mais surtout les énigmes ont été véritablement "génialement" pensé parce qu'en plus d'être de plus en plus difficile au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu, elles ont également été totalement pensé différemment selon que vous faites la compagne solo ou en coopération. Autant dire que vous avez potentiellement 2 jeux en 1 et ça c'est vraiment génial :D Parce que souvent c'est un peu lassant de n'avoir aucun défis une fois la compagne solo terminée quand on se lance dans la version avec un ami. Après les graphismes sont irréprochables et si l'histoire ne sort guère du cadre conventionnel des précédents volets achetable (Tomb Raider) avec un méchant à faire exploser à la fin, la progression est agréable et l'univers vous donne également envie de ne plus lâcher la manette jusqu'à la fin de l'opus.

Pour la durée de vie je dirais qu'elle est fort variable sachant que vous pouvez parfaitement foncer dans le tas sans jamais chercher à creuser d'avantage et vous en aurez effectivement fait assez vite le tour mais c'est 13€ souvenez vous après si vraiment vous vous amusez, vu les possibilités d'ajout de difficultés franchement y a vraiment de quoi se faire plaisir ^^ D'ailleurs pour preuve vous n'auriez pas vu passer un crane rouge ? M'en manque encore un :p

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Twilight - Tome 1

mercredi 4 août 2010 à 13:30

Résumé :
Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l'état de Washington, pour vivre avec son père. Elle s'attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d'une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l'un d'eux, Edward Cullen. Ce garçon beau comme un dieu et qui lui sauve la vie plusieurs fois a selon les Indiens le sang froid... Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens : quand Isabella admet que Edward est un vampire, il est déjà trop tard.

Mon Avis :
Difficile de passer à coté du raz de marée Twilight - Twoilette pour les intimes. Difficile de ne pas avoir un apriori au moment d'attraper le lourd volume sur le présentoir et pourtant après quelques pages, il est également difficile de se refuser le plaisir d'en dévorer chaque page !

Parce que voilà, il est sans nul doute plus facile de le cataloguer que d'avouer avoir pris du plaisir à le lire... Personnellement, je l'ai acheté pour faire plaisir à la meilleure amie. Je n'avais guère de conviction en dehors du fait que moi les vampires ... Depuis le larmoyant Lestat et l'horripilant Angel, ce n'était plus ma tasse de thé ! Pourtant j'avais aimé les vampires il fut un temps quand il n'y avait que LUI ! Lui le Vlad de Bram Stoker si sensuel si ... Huuum a vous donné envie d'être mordu sans nul doute ! Mais depuis RIEN !! Peut-être un peu Spike mais encore ... Le charme était rompu définitivement... Du moins le pensais-je jusqu'à que mes yeux s'habituent à l'étrange écriture de Stephanie Meyer.

Alors oui l'on peut sans doute le qualifier de lecture pour adolescente ... C'est tellement facile de tomber dans le clicher plutôt que de se pencher et de se rendre compte que ce que la rumeur apporte est bien loin d'être à la hauteur de l'ouvrage. Il est tellement plus facile de dire "PouHA c'est de la daube !" plutôt que de braver l'avis des autres qui pensent la même chose mais n'ont pas le courage de se rendre compte pas eux même si leur avis est justifié. Personnellement je ne critique pas, j'ai été de ce nombre jusqu'à que ma meilleure amie insiste et persiste à me dire que "ça serait tellement bien que nous puissions en parler toutes les deux même si je n'aimais pas, qu'on puisse en parler juste". Alors j'ai relevé le défis parce que j'y tiens à ma choupinette adorée et franchement MERCI !!! Oui tu avais raison !! Encore :p Ce livre est peut-être écrit pour les adolescentes en mal de romance - qu'importe derrière le premier degré, fort plaisant en soit - il y a bien plus ! Il y a la tension sensuel palpable tel un orage que l'on sent approcher mais qu'on ne voit pas !! UN RÉGALE !! Le deuxième, je le dévore déjà ça fait tant de bien de retrouver ce que j'avais un peu perdu en quittant mon cher Vlad !!! Et si vous me pensez débile, qu'importe je vous zut !!! Ce livre là on y plante ses crocs et on ne le lâche plus !!!

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

Anges & Démons

mardi 29 juin 2010 à 15:26

Auteur : Dan Brown.
Livre.

Histoire :
Robert Langdon, le célèbre professeur d'histoire de l'art, spécialiste de symbologie religieuse, à Harvard, est convoqué au CERN, en Suisse, pour déchiffrer un symbole gravé au fer rouge sur la poitrine d'un éminent homme de science qui a été assassiné. Il découvre qu'il s'agirait d'un crime commis par une très ancienne société secrète, les "illuminati", laquelle s'est également emparée d'un conteneur renfermant une substance très dangereuse. La secte, qui vient de resurgir après une éclipse de quatre siècles, a juré d'anéantir l'Église catholique. Langdon ne dispose que de quelques heures pour sauver le Vatican qu'une terrifiante bombe à retardement menace ! Ici Langdon aura comme alliée, Vittoria, une ravissante jeune scientifique qui l'aidera à décrypter d'archaïques symboles.



Mon Avis :
Autant j'étais sortie positivement étonnée de la lecture du "Da Vinci Code" - autant dans le cas présent, je me sens déçue de la lecture de celui-ci. Certes tout y est société secrète, mystères, danger, décryptage d'oeuvres et même histoire d'amour ... A moins que ce soit cela le soucis finalement - car oui tout y est, rien ne manque à part peut être un fil conducteur qui tienne la route. Car si dans le "Da Vinci Code" l'on pouvait trouver à réfléchir, ici il n'y a que de quoi tomber de sa chaise en maugréant que cela va beaucoup trop loin ! Et pour aller loin l'on peut dire encore une fois que rien ne nous aura été épargné car la aussi tout y est et rien ne manque malheureusement... à part un peu de subtilité malheureusement pour l'histoire...

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

15 & 17...

jeudi 17 juin 2010 à 13:15

Résumés des épisodes de la semaine dernière...



Synopsis : L'équipe d'esprits criminels enquête sur le meurtre d'un homme, assassiné alors qu'il se trouvait à l'église en famille. Jennifer découvre que le défunt était un héros de guerre récemment décoré, et qu'il est la troisième victime du tueur. Ce dernier choisit ses cibles au hasard, afin de créer un sentiment d'insécurité au sein de la population...

Avis et Note A venir...



Synopsis : La police d'Edgewood au Nouveau-Mexique fait appel à l'équipe d'Esprits criminels pour enquêter sur une série de meurtres étranges. En effet, des cadavres de femmes sont retrouvés à différents endroits sur l'autoroute. Les enquêteurs ne comprennent tout d'abord pas la logique du tueur, qui semble choisir ses victimes au hasard. Néanmoins, les soupçons se portent rapidement sur un conducteur de camion, père de famille, qui serait à la recherche d'une mère de substitution pour sa fille...

Mon Avis : Une longue descente en enfers... Chaque minute qui passe nous conduit vers l'inéluctable fin - vers l'inéluctable fatalité que nous redoutons, sachant parfaitement que nous ne pourrons pas l'éviter et que même en sachant cela, nous pourrions parfaitement être à sa place. Un épisode bouleversant au frontière de la tanière de l'animal sauvage tapis en chacun de nous.

Ma Note : 9/10.

Et la suite me direz vous ? Et bien puisqu'il semble apparaître que le foot soit une priorité - que l'intérêt des footeux passe avant tout autre chose - alors sans doute quand le mondial 2010 aura pris fin... Et en attendant, puisqu'il n'est pas de bon ton de ne pas succomber à l'engouement du plus grand nombre tel sera ma phrase finale !

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée

11, 14 & 16...

jeudi 3 juin 2010 à 10:35

Je crois que le titre se passe de tout autre commentaire et qu'il ne nous reste qu'à rajouter les épisodes 13 et 15 dans notre panier des portés disparus en espérant qu'à un moment X donné TF1 se rende compte que ça nuit autant à eux qu'à la série :S ...



Synopsis : Hotch est de retour au sein de la brigade. Parallèlement, Prentiss a été blessée alors qu'elle participait au transport de Dale Shrader, un prisonnier, à Lockport, dans l'état de New York. Le véhicule a été attaqué par un complice de Shrader. Ce dernier était condamné pour une série de hold-up de banque, dont le butin n'a jamais été retrouvé. Le complice de Shrader l'empêche de tuer Prentiss, mais tous deux parviennent à prendre la fuite. Morgan retrouve Prentiss quelque temps plus tard et l'emmène à l'hôpital. Il prévient le reste de l'équipe, qui se lance à la poursuite des fugitifs...

Mon Avis : Gros sentiment de débouler comme un chien dans un jeu de quilles - comme si TF1 avait encore joué au plus @#"... alors que pour UNE fois ce n'est pas le cas ! On débarque total, on cherche un peu de chronologie qu'on a bien du mal à trouver un épisode speed mais si décalé du reste de la série qu'on a bien du mal à comprendre - à le comprendre. Peu de choses capitales à retenir en dehors de Derek Morgan grand seigneur qui en plus de rendre son poste à Hotchner continue d'en assumer une partie des responsabilités pour aider ce dernier à se concentrer à sa nouvelle fonction père veuf.

Ma Note : 6/10.



Synopsis : L'équipe d'esprits criminels collabore avec l'agent Goldman de San Diego. Ce dernier suit à la trace un arnaqueur, qui est passé de l'escroquerie au meurtre. Jusqu'à présent, il n'avait jamais tué ses victimes, mais son mode opératoire a changé. Sa dernière victime, Carla Marshall, a été assassinée dans sa maison de Miami il y a deux jours... Le suspect cible principalement des femmes célibataires et fortunées.

Mon Avis : Un escroc-gigolo dans une série telle qu'Esprits criminels ça ferait presque sourire ... Après tout, elles se font plumer mais peut être le savaient elles dans le fond ... Seulement quand un tel genre de personnage en arrive à débarquer dans une telle série - et bien finalement ça ne fait pas rire du tout. On se prend vite au jeu de ce petit challenge particulier du tueur sans intérêt qui finalement en a peut être plus sous la chaussure.

Ma Note : 7/10.



Synopsis : Sarah Hillridge, dont le fils Charlie a été enlevé il y a huit ans, vient trouver l'équipe d'esprits criminels. Sarah est persuadée que son fils est toujours vivant et elle tient à voir JJ, qui travaille sur une affaire d'enlèvement similaire... JJ remarque effectivement que les circonstances de l'enlèvement de la jeune Aimee Lynch ressemblent étrangement à celles de Charlie. Le kidnapping a également eu lieu dans le nord-est de la Virginie, et le mode opératoire était le même... En poursuivant cette piste, Garcia découvre qu'au total douze autres enfants ont été enlevés ces dix dernières années et aucun d'entre eux n'a été retrouvé...

Mon Avis : Dès les trois premières minutes on est dedans.. C'est simple, rien à redire, un épisode parfait en tout point - ou peut-être une seule chose à préciser finalement "Boite de mouchoirs" à prévoir pour cet épisode haut en noirceur où l'on cherche sa rédemption et le salut...

Ma Note : 10/10.

Posté dans Gout & Dégout
Asmodée